Accéder au contenu principal








C'est le temps des vacances, 

des courtes ou longues absences,

des instants consacrés à sa propre personne

à ses proches, ses amis,sa famille

...


Je vais prendre une pause ici,

Non que je n'ai plus rien à dire,

juste que je suis lassée.


15 ans ont passé ,

de longues années où je m'approprie ce bout de toile,

j'y ai trouvé longtemps du plaisir, de la joie

j'y ai exprimé souvent mes idées, mes ressentis.


Aujourd'hui, je n'y trouve plus cet esprit communicatif,

ces échanges si riches, ces liens qu'on créait sur un fil

un même  fil qui rapprochait les blogueurs.


Les choses ont changées, les plateformes de blogs

sont moins nombreuses, de nombreux blogueurs

ont fuit vers Facebook, Tweeter.


Ce n'est pas le même échange, c'est plus court, 

accessible de partout, on ira plus vite sur Facebook ,

sur Tweeter , parce que le smartphone s'y est largement impliqué.


Cela fait un bon moment que je ne me retrouve plus dans le concept du blog.


Je ne ferme pas définitivement cet espace,

je le laisse ouvert, le temps de la réflexion , 

et peut-être celui d'y revenir un jour. 


Pour le moment je vais continuer d'alimenter mon blog photo.



Vous y serai les bienvenus. 

A bientôt . 


Commentaires

  1. bonjour Sol
    déjà 15 ans j'en suis a 10 ans vrai que ce n'est plus du tout pareil mais tout change c'est sûr..
    et je t'assure que bien souvent je me pose la question aussi, j'ai l'impression et ce n'est pas une impression que je tourne en rond, je me répète au fil des saisons


    alors qui sait un jour ma porte sera close aussi :)

    j'aime bien Facebook c'est rapide surtout pas obligée de faire toute une présentation etc...et ça prend du temps que j'ai aussi de moins en moins...les visites réciproques je suis occupée devant mon ordi depuis ce matin 7H30 tu vois c'est pas rien !!! et j'ai mal aux fesses hihi



    on sait où se trouver :)

    bisous et douce journée ☺☺

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour à toi
    Je comprends ta lassitude , c'est vrai que les commentaires et les partages ne sont plus ce qu'ils étaient , on est pressé toujours ..et ça je ne comprends pas non plus ..
    Une photo ..un mot
    Facebook et les autres reseaux sociaux sont faits pour les personnes qui n'ont pas de temps mais qui y passe la journée , va comprendre !!
    Quand j'ai ouvert mon blog c'était aussi pour partager et discuter .. 8ans aussi ..
    Alors maintenant je raisonne differemment , il est à moi , il raconte mon histoire , et moi je m' y retrouve au fil du temps qui passe
    Donc je continue pour moi ..
    Prends bien soin de toi
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, à condition de ne pas se donner l'idée de se répéter. C'est pour cela que je continue mon blog photo, pour continuer à partager.
      Les réseaux sociaux, ce n'est franchement pas pareil. C'est autre chose, maus souvent comme tu le dis assez impersonnel au final. Merci.

      Supprimer
  3. Bonjour ma petite Soledad, pour moi, c'est toujours un plaisir de pouvoir venir t'apporter mon petit salut plein d'amitié, j'espère que tu as passé une bonne nuit et que tu vas bien, moi je vais pas trop mal, pour aujourd'hui, le beau temps est encore annoncé, c'est génial ça, que ta journée soit belle et pleine de petits bonheurs, je t'embrasse avec tendresse ♥
    PS: on pense a refaire une rencontre avec les amis des blogs qu'il reste, Christiane(tchanou) Martine, Patricia....si ça te dit ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Soledad,

    Je partage ton avis à propos de facebook et autres réseaux sociaux. Je me refuse à y être. je préfère le milieu du blog, plus convivial, moins superficiel.
    Je vais aller découvrir ton blog photo. Mais, qui sait, peut-être l'envie te reviendra-elle de publier de nouveau ici? j'aime beaucoup te lire
    Bien amicalement
    ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Soledad voici mon menu pour l'année nouvelle qu'en penses tu ?
    Voici le menu 2017 :
    Cocktail de joie et bouchées surprises,
    Velouté d’amitié et tartines de santé,
    Filet d’amour à la sauce folie douce,
    Bûche d’harmonie et mignardises 100% tendresse…
    Savourez chaque seconde de cette nouvelle année !

    ••.¸¸☾☆★¸¸.•*¨*••.¸¸☾☆¸.•*¨*★☆ ¨*••.¸☾☆¸.•*
    (¯`´♥(¯`´♥.¸________ღ☆ღ_______ __ ¸.♥´´¯)♥´´¯)
    ☆ ▓▒░ ☆♥☆♥ BONNE ANNÉE 2017 ♥☆♥☆ ░▒▓ ☆
    (_¸.♥(_¸.♥´´ ¯¯¯¯¯¯¯¯ღ☆ღ¯¯¯¯¯¯¯¯¯ `´♥.¸_)♥.¸_)
    ☾☆★¸¸.•*¨*••.¸¸☾☆★¸¸.•*¨*••.¸¸☾☆★¸¸.•*¨*••.¸¸

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ne partez pas sans un mot...Merci

Posts les plus consultés de ce blog

Cerné de fantômes armés ...

Comme ce coquelicot j'ai l'impression d'être cerné par des fous !

Emporté par la foule, par ce monde cruel, 

mais où va-t-on bordel ? 

N'importe où, n'importe quand , ils peuvent surgir,
Tel des fantômes armés ! 




Le bunker de la liberté ...

Ce Bunker allemand fût repris pas les Américains  le 6 juin 1944.





41 alliés dans ce Bunker réaménagé par un certain Mc. Donald ,
on permit à 836 000 hommes de débarquer 
avec 220 000 véhicules et 725 000 Tonnes de matériel.





De cet endroit, la France va lentement
retrouver le chemin de la délivrance,
la France, mais pas seulement...



Du matériel d'un autre siècle, 
mais suffisamment performant
pour ces combattants. 




Du matériel lourd, 
des tonnes de ferrailles,
Une longue route commence,
des jours et des jours à marcher,
à malmener l'ennemis jusqu'à qu'il rebrousse chemin...






Certes, nous avons peu de chance de revivre tout cela,
parce qu'il n'y a jamais deux guerres pareilles ,
certes, nous en avons tiré les enseignements,
Plus jamais ça ! 


J'espère quand même que nous ne vivrons pas un jour pire,
l'homme est un grand prédateur sans honneur ! 
Cela le rend très dangereux ...
F.J. 




Différentes mais ...

J'ai dans la tête quelque part des mots,
des mots que j'ai du mal à assembler...
Assembler bout à bout pour en faire des phrases
des phrases pénétrantes d' indignation, 
l'indignation de voir que des êtres humains peuvent ...
peuvent être abominablement destructeur,
destructeur, sans pitié, sans coeur, sans remord ...
Pas de remord de donner ainsi la mort,
la mort qu'ils bravent comme un étendard,
un l' étendant au nom de je ne sais qui, de je ne sais quoi,
quoiqu'il en soit, demain ne sera jamais plus comme avant.
Avant, ces actes de barbarie, la quiétude nous envahissait
elle envahissait notre vie de tout les jours, jusqu'à ces jours là,
ces jours là , que nous gravons dans nos mémoires, telle,
telle une empreinte désormais à jamais indélébile 
indélébile dans nos coeurs, nos têtes, notre chaire meurtrie,
meurtris nous le sommes et le serons à jamais,
jamais nous ne pourrons  oublier les victimes et 
pardonner ce qui est impardonnable. 




Dans cette gu…