Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2016

Traditions villageoises ...

La place du village , le centre réaménagé
une fontaine moderne s'est invitée,
elle invite les villageois à la sérénité.




Au pays des légendes, de drôles de personnages
observent le passant , en le dévisageant,
Ils sont aussi les gardiens des lieux





C'est la fête de la musique, 
le bâtiment fût entièrement rénové et se dresse fièrement
attendant les musiciens qui font le tour du village,
 après la musique place au barbecue bien mérité. 



Ce soir les musiciens joueront à l'église,

ils demanderont la bénédiction de Dieu

jusque l'année prochaine . 






Puis les vacances viendront, 
l'école de musique prendra congé
la porte de l'église sera à nouveau fermée...

















Vous m'avez bien eu ...

La douleur me dépouille,
elle me ronge telle la rouille
s'incruste un peu plus chaque jour
les médecins sont-ils sourds?
Je ne suis pas débile,
je lis bien leur petit air hostile,
dans leurs regards incrédules
Et quand j'éructe
Vous m'avez bien eu 
avec votre saloperie de traitement
j'étais bien mieux avant 
oui, j'étais bien mieux, mais,
sans lui, je serais déjà enterrée ! 
J'ai fais le choix de me soigner,
mais pas celui d'en supporter 
les conséquences le reste de ma vie.
A quoi ça sert si il ne reste de cette vie
que 50% de pouvoir?
A quoi ça sert d'avoir lutter?
SI j'ai décidé de me battre contre le crabe,
c'est pour pouvoir encore en profiter,
est-ce difficile à comprendre bande de Naze
Je commence à en avoir marre de tout ce bazar ,
Je ne demande pas grand chose,
enfin je le suppose,
juste vivre normalement ...
J'ai placé tous mes espoirs en cette femme,
il me semble qu'elle m'a entendu,
m'a-t-elle comprise ? 
J'espèr…

Quand la chèvre bèle.

Les fonctionnaires sont en rage,

les ouvriers ne décolèrent pas

ils organisent des blocages

et se moquent des adages,

un homme, un "grand" syndicaliste

à la manoeuvre, décide de la liste,

le mouvement va encore se durcir

ainsi passe les jours ...


Petit à petit les réserves s'épuisent

le carburant manque, s'installe la fatigue,

Car, oui , Monsieur le syndicaliste ,

tout le monde ne peut se permettre

de dire à son patron va te faire mettre,

de voir la fin de moi arriver sans un rond,

parce que ce travailleur là, il a des dettes,

il n'a pas les moyens de payer un syndicat,

il lie tout juste les deux bouts en fin de mois.

Ce travailleur là,  doit bien aller bosser pour remplir sa musette.


Mais Monsieur le syndicaliste s'en moque

des étudiants qui doivent aller au bahut,

pour demain, ils leur faut aller au but

les parents se saignent durant des années

le savoir, le langage, il faut bien l'inculquer

si demain nos enfants veulent une place au soleil.


Le tourist…