Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2016

Des jours noirs et des jours sombres...

Ce matin le jour ne s'est pas levé,
il fait sombre, la maison n'est pas éclairée,
la lumière ne vient pas l'inonder
les portent restent bien fermées.

Seule, la radio apportent son lot d'informations,
mais il faut en augmenter le son,
car dehors, la pluie bat sa vilaine chanson
même les arbres, commencent à dire non.

Des jours noirs dans une saison colorée
des jours sombres où le soleil nous à oublié
qui ne nous laissent plus, qu'à espérer
que bientôt viendra un bel été. 





Evasion ... Vers la procrastination .

Evasion de nos chaines journalières
de ses liens qui nous enchainent 
que nos pieds trainent comme des boulets
qui entravent notre tête jusqu'à notre cervelet
notre corps meurtri par les coups
des difficiles et longs jours 
commençant au petit matin,
tout cela pourquoi, tout cela pour rien,
juste parce qu'il le faut bien.
Evasion pour casser le rythme infernal,
qui devient semble-t-il banal ,
qu'au fil du temps, on avale
comme si, sans nous, tout tournerait oval! 
Nous ne sommes qu'un petit rouage 
un infime grain dans ce grand tournage
dont  jamais la une, nous ne ferons la page,
qu'on soit gentil ou fou de rage
avant nous comme après d'autres feront tourner le monde.
Je vote donc pour la procrastination ,
pour un maximum de jour d'évasion. 




N'est-ce pas là une belle idée ? 





Mais je n'ai pas encore trouvé qui proposerait cela à son programme politique ...





L' instant présent ...

Parfois on a envie de poser ses valises,
de les défaire et ne jamais les refaire,
 cela ne dure qu'un temps, comme les cerises,
viendra vite le moment de les refaire.

J'apprécie ces moments où sur les sentiers,
je découvre des petits villages, des plages,
malgré parfois bien des difficultés,
j'oublie, devant la beauté d'un paysage.

Je ne sais si cela durera encore des années,
en attendant, j'en prends plein la vue,
et je stocke, pour quand je ne saurai plus,
alors là, je pourrai regarder tous ces jolis clichés.

Ce ne seront plus alors que des souvenirs,
mais peu importe, si le passé n'est pas l'avenir
tant que les souvenirs sont  bons!
Aujourd'hui, je vis l'instant présent et ça, c'est tout ce qui compte .








Pour 365 jours ...

Quand le premier mai fût venu,
l'été était encore attendu,
la pluie s'était invitée,
on entendait les gouttes danser
et dans les avaloirs, plonger.
Le parfum du muguet 
avait comme un goût de regret,
de si loin,  il venait,
qu'il en avait perdu sa divine senteur,
mais pour l'heure,
dans les bois point de clochettes!
Les beaux jours finiront bien par revenir
et les bois par refleurir
encore quelques jours de patience,
pour que vienne enfin le printemps.
Chaque année, c'est une renaissance,
que j'apprécie divinement. 
En attendant, recevez , mes amis, ce petit présent
comme un cadeau à délecter trois cents soixante cinq  jours durant .
F.J.